Pertes vaginales chez les femmes : pourquoi le « Panty Challenge » est un défi stupide

Des culottes immaculées à perte de vue. Depuis le buzz né autour du « Panty Challenge », beaucoup de femmes s'inquiètent des pertes qui se retrouvent dans leur culotte.

Pertes vaginales chez les femmes : pourquoi le « Panty Challenge » est un défi stupide

Des milliers de petites culottes et aucune trace de pertes – c’est ce qu’on pouvait voir ces derniers mois sur Instagram, Snapchat and Co. Le « Panty Challenge » est certainement l’un des buzz les plus affligeants des médias sociaux ces derniers temps. Parce que les pertes vaginales ne constituent pas une chose dont on doit avoir honte.

Pas de pertes, pas de problème ?

Eh bien si ! Les femmes dont la culotte à la fin de la journée ressemble encore à celle sortie du magasin, relèvent le défi du « Panty Challenge » sans problème. Mais elles n’ont rien gagné. Au contraire même. Elles devraient plutôt s’inquiéter de savoir si tout se passe bien en bas. Chez les femmes, de la puberté à la ménopause, les pertes vaginales sont tout à fait normales. Chaque vagin sain produit des sécrétions. Si tu n’as vraiment jamais de pertes vaginales, tu devrais consulter ta ou ton gynécologue pour en parler.

Les pertes vaginales protègent les femmes de maladies désagréables

Ces pertes que toute femme a probablement déjà trouvées dans sa culotte peuvent bien être embêtantes et leur odeur aigre pas des plus agréables. Il n’en reste pas moins que ces sécrétions vaginales sont une idée assez géniale de l'évolution. Les bactéries lactiques qu’elles contiennent et qui sont d’ailleurs à l’origine de cette odeur aigre, gardent les mycoses gênantes et autres agents pathogènes loin de ton vagin. Elles te protègent contre un certain nombre d’infections désagréables. Voilà pourquoi il est si important de ne pas endommager la flore vaginale délicate en ayant une hygiène intime trop exagérée. Les cellules utérines obsolètes sont également transportées hors de ton corps grâce à ces pertes. Les femmes qui ont des pertes vaginales peuvent donc se réjouir : c’est le signe qu’elles sont en bonne santé et que tout se passe bien dans leur région intime.

Il y a pertes et pertes

Il y a toutefois une exception : lorsque chez une femme les pertes changent considérablement, que ce soit en quantité, en apparence ou à l'odeur, c’est peut être le signe que quelque chose ne va pas. Surtout quand elles prennent une apparence verdâtre ou rougeâtre et que ce n’est pas encore la période des règles. Dans ce cas, il est recommandé d’aller voir un médecin parce que cela peut être le signe d'une infection. Ceci n’est valable que pour des changements importants. Sinon, il est tout à fait normal de trouver parfois plus et parfois moins de pertes vaginales dans sa culotte. Et leur apparence et leur odeur varient aussi d’un jour à l’autre : parfois les pertes sont laiteuses, parfois presque transparentes, parfois denses, parfois plus liquides, parfois foncées, parfois plus claires. L’apparence des pertes féminines dépend de divers facteurs tels que le niveau d'hormones, l'alimentation, les médicaments ou même le stress.

Prends ça dans la face « Panty Challenge » : hors de question d’avoir honte !

Fondamentalement, la zone génitale féminine donne de nombreuses occasions d’avoir honte de son corps et ce, de manière complètement inutile. Pilosité excessive, lèvres trop grandes... En fait, nous devrions maintenant être assez éclairées pour savoir qu'il n'y a pas de bonne chose ou de mauvaise chose là-dedans et que chaque corps est simplement différent. Bien qu'il n'y ait aucune raison d'avoir honte de quoi que ce soit, cette région du corps est encore considérée comme honteuse – bonjour l’éducation ! Et le « Panty Challenge » s’inscrit exactement dans la même veine : les médias sociaux sont retournés à l’époque médiévale !

Articles connexes