Pilule du lendemain – fiabilité

Pilule du lendemain – fiabilité

Fiabilité

La pilule du lendemain est d’autant plus efficace que celle-ci a été prise rapidement après le rapport non protégé. Ce qui est décisif, c’est le fait que l’ovulation n’ait pas encore eu lieu. Pendant les deux jours où le risque de grossesse est le plus élevé, la pilule du lendemain au lévonorgestrel n’est plus efficace. La pilule du lendemain à l’acétate d’ulipristal, en revanche, agit aux jours les plus féconds du cycle.

Des études montrent que la préparation à l’acétate d’ulipristal peut empêcher trois fois plus de grossesses non planifiées que la pilule du lendemain au lévonorgestrel, si elle est prise rapidement. Attention : chez les femmes en surpoids, l’efficacité de la pilule du lendemain peut diminuer. Là aussi, l’acétate d’ulipristal se montre plus efficace que le lévonorgestrel. S’il y a un risque de grossesse non désirée, il faut prendre la pilule du lendemain aussi vite que possible, indépendamment de la question du poids.

Il est conseillé de continuer à prendre comme d’habitude sa pilule contraceptive ordinaire, un jour après avoir pris la pilule du lendemain pour ne pas perturber le cycle et éviter les saignements intermédiaires. Il est très important de tenir compte du fait que la pilule contraceptive normale n’assume plus son rôle de protection et qu’il faut donc se protéger avec des préservatifs jusqu’au cycle suivant.

À noter : la pilule du lendemain ne sert pas à la contraception quotidienne, mais à la contraception pour les cas d’urgence. Si au cours du même cycle, tu devais avoir de nouveaux rapports sexuels non protégés, tu pourrais à nouveau repousser l’ovulation en reprenant la pilule du lendemain.

Slider image
Logo
Plus d'informations sur la pilule du lendemain