Moniteur de contraception

Moniteur de contraception

Un appareil qui calcule exactement quels jours tu peux tomber enceinte et quels jours non, ce n’est pas le rêve ? Eh bien, c’est exactement ce que fait un moniteur de contraception. Et pourtant, cela ne fonctionne pas toujours : tu pourras lire ici pourquoi et ce dont tu dois donc tenir compte.

Action

À l’aide d’un moniteur de contraception, les urines matinales sont soumises à un test hormonal : L’appareil mesure le taux d’hormone lutéinisante (LH) et d’hormone folliculo-stimulante contenues dans l’urine. L’ordinateur calcule à l’aide de ces valeurs les jours fertiles et les jours non fertiles. Bon à savoir : la concentration hormonale est particulièrement haute peu avant l’ovulation. Certains appareils mesurent en plus la température exacte du corps qui augmente de 0,2 à 0,4 degrés après l’ovulation.

Utilisation

Les mesures avec le moniteur de contraception commencent le premier jour des règles. L'utilisatrice doit saisir la date dans l’appareil. L’ordinateur l’informe ensuite des jours où le test des urines matinales est à faire, soit de quatre à huit fois par cycle. Pour ce faire, on introduit un bâtonnet-test - ou bande-test - imbibé d’urine matinale dans l’appareil. Au bout de quelques minutes un signal lumineux indique quels jours l'utilisatrice ne peut pas tomber enceinte et quels jours elle doit se protéger si elle n’a pas de désir de grossesse.

Fiabilité

L’indice de Pearl des moniteurs de contraception est autour de 6, c'est-à-dire que, chaque année, sur 100 femmes sexuellement actives utilisant cette méthode, 6 tombent enceintes. Cette méthode offre donc une protection bien plus faible que la pilule ou le préservatif. C’est pourquoi, il est recommandé de se protéger en plus avec des moyens de contraception mécaniques si une grossesse doit vraiment être évitée.

Inconvénients

L’inconvénient majeur, c'est certainement le niveau de fiabilité relativement bas offert par ces appareils. Aux jours de fertilité déterminés, il faut absolument se protéger de manière complémentaire, ce qui rend les rapports spontanés, non planifiés, souvent impossibles. Il y a des femmes pour lesquelles cette méthode n’est absolument pas indiquée : les femmes, par exemple, au cycle particulièrement court ou au contraire particulièrement long. Le cycle doit être de 23 à 35 jours. Cette méthode ne convient pas non plus aux femmes qui allaitent. Les femmes qui, avant, ont pris la pilule, celles qui étaient enceintes ou celles qui viennent de cesser d’allaiter, doivent attendre que leur cycle se soit stabilisé. Les femmes atteintes de certaines maladies hépatiques ou rénales doivent recourir à d’autres moyens de contraception.

Pour qui ?

Cet appareil convient aux femmes qui aiment surveiller leur cycle et veulent connaître leurs jours fertiles, mais qui ne sont pas complètement opposées à une grossesse. Les fabricants proposent fréquemment leurs appareils non comme moyens de contraception mais plutôt comme aides pour planifier une grossesse. En outre, le moniteur de contraception n’est indiqué que pour les femmes au cycle d’une longueur de 23 à 35 jours.

Autres possibilités

L’appareil comme moyen contraceptif peut aussi avoir la fonction inverse et être utilisé pour le planning familial. Comme le moniteur détermine les jours fertiles, il est utilisé par les femmes qui désirent un enfant.

Où se le procurer ?

Les moniteurs de contraception sont en vente libre.

Pille Danach http://www.pille-danach.de