Contraception naturelle

Contraception naturelle

Il y a des femmes qui entretiennent une relation stable et qui cherchent, après quelque temps, des alternatives aux contraceptions type pilule & Co. : en termes de contraception naturelle, il existe différentes méthodes qui peuvent convenir à une femme en fonction de sa situation individuelle.

Coitus Interruptus

Action

Coitus interrompus vient du latin et signifie « rapport sexuel interrompu » : si c'est bien exécuté, il n'y a pas de sperme qui arrive dans le vagin – donc pas de fécondation.

Utilisation

Pour ce type de contraception naturelle, pas besoin d'outils ni de préparation spéciale: l'homme se retire juste avant l'éjaculation de sorte qu'elle ait lieu en dehors du vagin. Cependant, la technique du coitus interruptus nécessite pour l'homme une bonne conscience de son corps, de l’entraînement et de la discipline: les jeunes hommes inexpérimentés notamment ont souvent des difficultés à contrôler leur orgasme et le moment de l'éjaculation et à se retirer à temps.

Fiabilité

L'interruption du coït n'est pas considérée au sens strict du terme comme une vraie contraception. Il est fortement déconseillé aux utilisatrices de se fier à ce genre de contraception naturelle. Même avant l'éjaculation réelle, il se peut que des gouttelettes de ce qu'on appelle du pré-sperme sortent du pénis et qu'elles contiennent déjà des spermatozoïdes. L'indice de Pearl pour le coitus interruptus oscille entre 4 et 30. Cette fourchette très large montre que sur 100 femmes, entre 4 et 30 femmes peuvent tomber enceintes sur une année, en utilisant cette « méthode de contraception ».

Inconvénients

Cette méthode de contraception naturelle n'offre pas de garantie suffisante contre les grossesses non désirées. Elle ne protège pas non plus des maladies sexuellement transmissibles.

Pour qui ?

Les couples qui désirent avoir des enfants peuvent pratiquer le coitus interruptus en toute bonne conscience. Mais s'il s'agit d'éviter à tout prix une grossesse, cette méthode de contraception naturelle est déconseillée.

L'allaitement

Action

Chaque fois qu'une jeune mère donne son sein au bébé et allaite, son corps libère une hormone: la prolactine. Cette hormone déclenche d'une part la production de lait et, d'autre part, elle limite l'activité des ovaires, de sorte que la maturation des follicules ovariens et l'ovulation sont réprimées.

Utilisation

L'allaitement protège d'une grossesse non désirée à certaines conditions seulement: la femme doit allaiter exclusivement et ne peut pas avoir recours au biberon. Ce qui veut dire qu'elle doit allaiter au moins six fois en l'espace de 24 heures et donc au moins 80 minutes par jour – les pauses d'allaitement ne doivent pas être trop longues car c'est seulement comme ça que le taux de prolactine est maintenu à un niveau qui protège d'une grossesse. En outre, il est important aussi que les premières règles post-grossesse n'aient pas encore eu lieu.

Fiabilité

L'allaitement n'est pas une contraception au sens classique. S'il est vrai qu'en respectant certaines conditions préalables, l'ovulation est empêchée, l'allaitement régulier n'est pas une contraception infaillible. L'indice de Pearl est quand même de 2 – ce qui signifie que sur 100 femmes ayant choisi l'allaitement comme méthode de contraception naturelle, 2 femmes sont confrontées à une grossesse non désirée chaque année. Cependant, on ne peut jamais dire avec certitude quand la première ovulation après la naissance du bébé va effectivement avoir lieu et donc le risque de grossesse non désirée augmente à nouveau.

Inconvénients

L'effet contraceptif de l'allaitement diffère d'un cas à l'autre. Chaque corps fonctionne différemment et on peut difficilement prédire l'arrivée de la prochaine ovulation après la naissance du bébé. En outre, les femmes qui veulent éviter une grossesse en allaitant régulièrement doivent obligatoirement se tenir à un certain nombre d'exigences. Enfin, renoncer à l'allaitement au biberon, peut rapidement devenir problématique si l'enfant ne boit pas assez et dépend d'autres compléments alimentaires.

Pour qui ?

Les jeunes mamans qui n'ont rien contre l'idée d'avoir un autre enfant peuvent avoir recours à l'allaitement régulier comme contraception. Toutefois, si on ne désire pas d'autre enfant, il est recommandé d’utiliser une méthode de contraception complémentaire.

La méthode du calendrier

Action

Pour appliquer la méthode du calendrier ou méthode Ogino Knaus, on calcule les jours fertiles et infertiles du cycle féminin.

Utilisation

Avant de pouvoir effectivement utiliser la méthode du calendrier, les femmes sont invitées à documenter leurs cycles pendant six mois. Par la suite, on détermine la valeur du cycle le plus long et celle du cycle le plus court: ces deux valeurs sont utilisées pour calculer les jours fertiles et infertiles. En utilisant cette méthode de contraception naturelle, on ne peut avoir de rapports sexuels que pendant les jours infertiles du cycle.

Fiabilité

La méthode du calendrier n'est pas considérée comme fiable, car la période pendant laquelle les couples peuvent avoir des relations sexuelles sans crainte de grossesse est déterminée de façon purement mathématique seulement. L'indice de Pearl donne le degré de fiabilité d'une méthode contraceptive: chaque année, 9 femmes sexuellement actives sur 100 sont confrontées à une grossesse non désirée en utilisant la méthode du calendrier.

Inconvénients

L'inconvénient majeur de la méthode du calendrier, c'est qu'elle nécessite un temps de préparation très long avant de pouvoir être utilisée. En outre, la méthode Ogino Knaus est considérée comme peu fiable: le cycle féminin n'a rien d'une horloge mécanique et il est difficilement prévisible. De plus, les utilisatrices ne peuvent pas avoir de relations sexuelles quand elles en ont envie, mais seulement lorsque le moment s'y prête. Enfin, elle ne garantit aucune protection contre les maladies sexuellement transmissibles.

Pour qui ?

Les femmes qui désirent avoir un enfant peuvent tenter le coup et se protéger avec la méthode du calendrier. Cependant, si on ne veut pas tomber enceinte, cette méthode n'est absolument pas recommandée.

La méthode Billings

Action

La méthode Billings ou méthode dite de la glaire cervicale vise à déterminer le moment de l'ovulation et donc à définir les phases fertiles et infertiles.

Utilisation

Sur un coton-tige, la femme vérifie la couleur et la texture du mucus qui se dépose dans le vagin quelques jours avant l'ovulation. Ce mucus est appelé glaire cervicale et est sécrété par le col de l'utérus. Les femmes qui souhaitent utiliser la méthode Billings comme contraception naturelle doivent surveiller et tester leur glaire cervicale tous les jours: juste avant l'ovulation, c'est-à-dire au moment le plus fertile du cycle, les pertes sont plus liquides et plus fines et forment des fils lorsqu'on les frotte entre les doigts – à ce moment précis, la glaire cervicale est dite « filante ». Au contraire, après l'ovulation, la glaire cervicale est légèrement trouble et un peu plus épaisse – elle forme une sorte de bouchon dans le col de l'utérus, ce qui fait que par nature, les spermatozoïdes peuvent plus difficilement atteindre l'utérus.

Fiabilité

Selon l'indice de Pearl, parmi les femmes qui ont choisi la méthode Billings comme méthode de contraception, 3 à 5 femmes sur 100 tombent enceintes chaque année. La seule méthode Billings n'est donc pas considérée comme suffisamment sûre.

Inconvénients

Si tu as une maladie génitale, tu ne peux pas compter sur la méthode Billings. Parce que dans ce cas de figure, les pertes vaginales sont généralement plus abondantes et il devient difficile d'analyser la glaire cervicale pour dire si tu te situes avant ou après l'ovulation. Il est déconseillé d'utiliser la méthode Billings comme seule contraception. De plus, cette méthode de contraception naturelle nécessite beaucoup de discipline: les femmes doivent bien connaître leur corps et ont besoin de vérifier leurs pertes chaque jour. Un couple n'a pas de rapports sexuels quand il en a envie mais seulement en fonction du cycle de la femme. Enfin, cette méthode ne protège pas contre les maladies sexuellement transmissibles.

Pour qui ?

Les femmes qui ne sont pas contre l'idée d'avoir un enfant peuvent pratiquer la méthode Billings avec leur partenaire. Si tu veux à tout prix éviter une grossesse, la méthode de la glaire cervicale n'est pas adaptée.

Autres possibilités

Les femmes qui veulent avoir des enfants utilisent aussi la méthode Billings pour savoir quel est le meilleur moment pour faire l'amour avec leur partenaire. Si tu souhaites absolument éviter une grossesse, il est conseillé de combiner la Méthode Billings avec la méthode symptothermique. En combinant les deux, tu peux mieux te protéger.

La méthode des températures

Action

La méthode des températures ou méthode de la température basale est une autre méthode de contraception naturelle. En mesurant sa température le matin, on détermine sa phase d’infertilité, juste après l'ovulation. Pendant un cycle, la température du corps de chaque femme connait des fluctuations caractéristiques. Ainsi, entre les règles et l'ovulation, la température du corps est relativement faible alors qu'elle augmente deux jours après l'ovulation: de quelques dixièmes de degré jusqu'à un demi-degré. Juste avant les prochaines règles, la température augmente à nouveau.

Utilisation

Chaque matin, juste après le réveil, il faut prendre sa température et relever soigneusement les valeurs – il faut toujours utiliser la même méthode, c'est-à-dire orale, vaginale ou rectale et idéalement, toujours au même moment, avec le même thermomètre. Il n'est pas rare d'utiliser un ordinateur spécial pour mesurer la température.

Fiabilité

En matière de contraception, la méthode de la température basale est considérée, par rapport à d'autres méthodes naturelles, comme assez fiable. L'indice de Pearl est compris entre 0,8 et 3, ce qui signifie que chaque année, 0,8 à 3 femmes sexuellement actives sur 100 tombent enceintes alors qu'elles utilisent la méthode des températures.

Inconvénients

La méthode des températures dépend en grande partie de la régularité du cycle. Celui-ci peut varier en fonction du stress, de la consommation de médicaments ou d'alcool. En outre, les couples doivent rigoureusement respecter la méthode de mesure et correctement interpréter la courbe de température – en bref: la méthode de la température basale nécessite un minimum de pratique et de discipline. Les couples qui veulent faire l'amour pendant une période de fertilité doivent avoir recours à une méthode de contraception supplémentaire.

Pour qui ?

Pour les femmes qui sont engagées dans une relation stable et ont un partenaire qui les soutiennent, la méthode des températures constitue une méthode de contraception possible.

Autres possibilités

Combinée à la méthode Billings, le méthode des températures est considérée comme relativement sûre. On parle alors de méthode symptothermique.

La méthode symptothermique

Action

Lorsqu'on utilise la méthode symptothermique, on combine la méthode des températures et la méthode Billings. En observant au réveil sa température et sa glaire cervicale, on détermine les jours fertiles et infertiles.

Utilisation

En contrôlant la glaire cervicale, on peut déterminer quand a lieu l'ovulation – avec la méthode des températures au contraire, on détermine la fin de l'ovulation et le début de la phase infertile.

Fiabilité

La fiabilité de la méthode symptothermique est avant tout une question de cohérence et de discipline. Quand les couples limitent leurs rapports sexuels aux jours d'infertilité, la méthode est considérée comme assez fiable. L'indice de Pearl pour la méthode symptothermique est compris entre 0,4 et 2,3. Plus cet indice est faible, plus une méthode de contraception est sûre. Il est conseillé aux couples qui choisissent la méthode symptothermique d'étudier en détail comment la pratiquer.

Inconvénients

Les infections, l'alcool, le stress, les longs vols ou le manque de sommeil peuvent avoir un effet sur la fiabilité des températures mesurées. Les médicaments peuvent également affecter l'aspect de la glaire cervicale. La méthode symptothermique n'a pas été conçue pour les rapports sexuels spontanés. Pour les couples qui ont envie d'avoir des rapports sexuels pendant la période de fertilité, l'utilisation d'un autre contraceptif est nécessaire.

Pour qui ?

La méthode symptothermique peut convenir aux femmes qui entretiennent une relation stable. Il est préférable que le partenaire soutienne cette méthode car elle demande un certain nombre d'efforts. En outre, elle peut en particulier convenir aux couples qui en cas d'urgence, ne verraient aucun inconvénient à accepter une grossesse non désirée. Les femmes qui veulent avoir des enfants peuvent également utiliser la méthode symptothermique pour déterminer le bon moment pour tomber enceinte.

Autres possibilités

Pour la méthode symptothermique, on peut utiliser en plus un ordinateur contraceptif.

Pille Danach http://www.pille-danach.de