Contraception sans hormones : quelle méthode te convient ?

D'une certaine manière, tu ne te sens pas à l'aise avec la pilule et tu souhaiterais avoir recours à une contraception sans hormones ? Tu découvriras ici les méthodes qui existent.

Contraception sans hormones

Avec un indice de Pearl de 0,1 à 0,9, la pilule compte parmi les contraceptifs les plus sûrs. Cependant, la pilule peut perturber l'équilibre hormonal de l'organisme et provoquer des effets secondaires tels que maux de tête, vertiges et sautes d'humeur chez certaines femmes. Cela ne coûte donc rien de se renseigner sur les méthodes de contraception sans hormones.

Un classique des contraceptifs sans hormones : le préservatif

Certes, le préservatif en tant que méthode de contraception sans hormones peut paraître assez évident. Cependant, cela ne devrait pas te dissuader d'y recourir. Si l'utilisation et la taille sont appropriées, il protège contre une grossesse avec un indice de Pearl de 2.

Et avec le préservatif, tu es également bien protégée des MST. Les préservatifs appartiennent aux méthodes dites de barrière. Ce sont des contraceptifs qui empêchent le sperme d'atteindre l'ovule.

Outre le préservatif masculin, il existe également des méthodes de barrière que tu peux utiliser toi-même en tant que femme :

Ces méthodes contraceptives sans hormones sont utilisées pour recouvrir le col de l'utérus. Cela nécessite beaucoup de doigté et de pratique. Les relations sexuelles spontanées sont plus difficiles qu'avec un préservatif.

La protection est également moins élevée : l'indice de Pearl du préservatif féminin est de 5 à 10, l'indice de Pearl du diaphragme de 10 à 15. Si tu souhaites essayer ces contraceptifs sans hormones, il est essentiel de les utiliser en association avec un spermicide. C'est une pommade qui contient un produit chimique qui tue le sperme.

À l'écoute de ton corps : une méthode contraceptive sans hormones avec la PFN

La planification familiale naturelle (PFN) comprend plusieurs méthodes contraceptives sans hormones qui déterminent tes jours fertiles et tes jours stériles. Tu observes ton cycle pendant plusieurs mois, par exemple, en mesurant ta température tous les matins (méthode des températures) ou en vérifiant la consistance de ta glaire cervicale. La méthode symptothermique combine les deux.

Tu stockes ces données dans une application ou un ordinateur de contraception. Si tu le fais systématiquement, le programme peut te dire de manière relativement fiable quand ton ovulation a lieu et quand le risque de grossesse est aussi faible que possible.

Avec un indice de Pearl de 0,3, la méthode symptothermique, qui compile plusieurs indices différents d'ovulation, est presque aussi sûre que la pilule lorsqu'elle est utilisée correctement.

Les avantages : tu développes la perception de ton corps en surveillant de près les changements qui s'y produisent au cours du cycle. Et la méthode est sans effets secondaires. L'inconvénient : il faut de la discipline. Les données ne sont fiables que si tu les as collectées et enregistrées correctement tous les matins pendant plusieurs mois.

Le métal comme bouclier de protection contre le sperme : le stérilet au cuivre et les autres

Les ions de cuivre ont la propriété de perturber la capacité d'orientation des spermatozoïdes. En outre, ils réduisent leur durée de vie et leur mobilité. Par conséquent, les stérilets, les billes et les chaînes contenant du cuivre et insérés dans l'utérus sont de bons contraceptifs sans hormones.

Le stérilet au cuivre (parfois constitué d'un alliage cuivre-or) est par exemple accroché à l'utérus. Il provoque une légère inflammation de la muqueuse utérine, ce qui empêche également le sperme de s'implanter. L'indice de Pearl est compris entre 0,5 et 3. Toutefois, la pose peut entraîner des douleurs et une augmentation des saignements menstruels.

Plus petite, mais tout aussi sûre, la chaîne de cuivre. Elle est ancrée dans le muscle utérin avec un petit hameçon ce qui évite qu'elle ne glisse. La douleur est moindre, cependant, la pose de la chaîne de cuivre peut parfois entraîner des blessures. Le mieux est de demander conseil à ton/ta gynécologue.

La boule de cuivre est plus agréable que la chaîne et le stérilet de cuivre. Elle se compose de 17 petites perles de cuivre enfilées sur un fil, le tout transformé en boule. Cette boule s'adapte de manière flexible à l'utérus et le risque de blessure est très faible.

Tous ces contraceptifs sont insérés par un gynécologue et te protègent d'une grossesse pendant environ cinq ans. Ils peuvent être retirés à tout moment.

Conclusion : quelle est la bonne méthode de contraception sans hormones?

C'est à toi de décider quelle méthode contraceptive sans hormones te convient le mieux. Si tu as un talent pour l'organisation et la discipline, la PFN peut être une excellente option pour toi.

Si tu n'as pas envie de mesurer et de collecter des données et que tu veux simplement te protéger quand tu as des rapports sexuels, ce sont les préservatifs qui t'iront le mieux. Ils sont également une contraception de premier choix si tu changes souvent de partenaire sexuel ou si vous venez de vous rencontrer.

Si l'idée de te balader avec un corps étranger dans l'utérus ne t'effraie pas et si tu es dans une relation stable, cela vaut peut-être le coup d'envisager une méthode de contraception au cuivre.

Main image
Logo

Articles connexes